Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Quel GPS, ou application smartphone, pour la randonnée moto off road ?

Partagez cet article  ›› 
samedi 6 août 2011, par Christian Jegourel
imprimer article 

Si dans le domaine des GPS routier, le choix est assez simple entre Garmin, Tom Tom et autre Navigon, dès qu’il s’agit de poser les roues dans les chemins, le choix est plus compliqué.

Les professionnels de la piste sont habitués au road book ou à la navigation au compas alors que les « pisteux » du dimanche, dont je fais partie, privilégieront un suivi de trace. Il faut dire que l’implantation d’un système de road book sur un trail est assez couteuse et modifie significativement la physionomie du poste de conduite. Un GPS prend moins de place.

Si l’on tient compte des habitudes et du parc actuel, Garmin fait la course en tête et tous les « pisteux » et enduristes que je connais sont équipés de 62st, d’Oregon, de Nuvi ou de Zumo.

C’est donc avec un Oregon 450 et un Nuvi 550 que j’ai commencé ce test.

Installé avec le système de fixation d’origine de l’Oregon équipé de serre-câble en plastique, j’avais un peu peur de perdre l’engin au premier saut ou bosse un peu corsé. Mais non le système a tenu. On lui préférera néanmoins une bonne attache Ram-Mount qui propose des berceaux adaptés à chaque GPS du marché, le must étant Touratech mais un peu plus cher.

L’Oregon est un bon GPS d’extérieur, dit « outdoor » mais très peu lisible en plein soleil ce qui peut être dangereux sur une moto lancé sur les chemins si l’on s’attarde trop à chercher la trace sur l’écran. C’est dommage car à part ce détail rédhibitoire -de mon point de vue- l’interface est claire, la navigation aisée et les larges zones tactiles de l’écran (320x240 pixels) résistif de 3 pouces sont manipulables avec des gants (d’été). Mais la sécurité prime et l’Oregon sera donc plutôt réservé aux cyclistes ou aux promeneurs à pied d’autant que son alimentation par pile facilitera l’autonomie.

J’ai donc laissé l’Oregon pour un Nuvi 550.

La conception de ce dernier en plastique rigide me semble plus adaptée à un usage automobile qu’à une installation sur un guidon mais l’engin est taxé d’être IPX7 résistant au sable et à l’eau. Le voici donc installé pour la traversée de l’Espagne par les chemins. L’écran du Nuvi est un peu plus grand que son cousin l’Oregon mais la résolution reste en 320x240 pour 3,5 pouces de diagonale. Comme son cousin, le Nuvi est équipé d’un capteur GPS de bonne qualité et l’on ne parvient pas à lui faire perdre le signal dans des conditions « normales » d’utilisation.

La lisibilité du Nuvi 550 est assez bonne en extérieur en plein soleil et monté sur une base Ram-Mount avec le berceau adapté, l’ensemble est d’une excellente stabilité pour un usage hors bitume. L’autonomie de la batterie est en revanche trop faible pour une journée complète il est indispensable de prévoir une alimentation sur allume cigare.

Garmin a également sorti un tout nouveau GPS outdoor de 4 pouces, le Montana, mais il me semble trop volumineux pour un usage moto ou vélo. Détails dans YouVox Tech

Après avoir testé deux modèles avec une cartographie vectorielle, j’ai souhaité étudier un modèle avec une cartographie IGN (pour la France). En effet si la cartographie vectorielle garantie un traitement plus rapide de l’information, une représentation des cartes IGN à toutes les résolutions est un atout pour la découverte lorsque votre but est la randonnée et non la course.

Un changement de chemin ou d’itinéraire est plus facile à organiser lorsque l’on a une carte complète, de mon point de vue.

D’autant qu’aujourd’hui avec les capacités des processeurs d’affichage, l’utilisation de cartes au format « raster » n’est plus un handicap de performance.

Je me suis donc tourné vers le Memory Map Adventure 3500, modèle assez fin et léger. Le fabricant anglais propose 3 modèles de 2.8, 3.5 et 7 pouces. Le format 3.5 pouces me semblait le mieux adapté car le 3 pouces est déjà juste et le 7 pouces prend trop de place sur un guidon.

Me voici donc avec le ADV 3500 pour une sortie de 4 heures hors bitume. La lisibilité du Memory Map est excellente même en plein soleil et la représentation des cartes IGN est très claire. Mais la vérité est ailleurs et malgré une conception de bonne facture, des plastiques flatteurs et une très bonne autonomie, l’ADV ne sera pas mon choix n°1 pour la randonnée moto. Deux points rédhibitoires apparaissent immédiatement : il n’y a pas de rotation automatique de la carte permettant d’avoir la route à suivre toujours en face. L’autre point négatif est le système d’exploitation utilisé, Windows CE, qui nécessite l’utilisation d’un stylet pour sélectionner les options. Avec des gants et en extérieur… Ce sera donc un très bon GPS pour piéton mais même en VTT je recommanderais un GPS avec fonction rotation de carte.

Abordons maintenant la question coût car ces solutions sont assez onéreuses et il faudra compter entre 350 et près de 500€ pour l’achat d’un de ces appareils. Ensuite il faudra ajouter le prix d’achat des cartes des régions à parcourir car les pratiques tarifaires des ayants droits comme l’IGN sont semblent-il importantes. Il faut environ près de 400€ pour acheter la totalité de la France en résolution 1/25 000 permettant de s’orienter hors bitume !

Quid des applications smartphones sur iPhone et terminaux Androïd.

Je me suis ensuite lancé dans la recherche d’applications disponibles sur les smartphones les plus en vue du moment. Les résolutions et les écrans très lumineux des principaux téléphones haut de gamme surpassent largement celles des GPS dédiés et cela les disposent naturellement pour une compétition sévère.

Le premier choix sera l’application Geolive de l’IGN qui était gratuite mais est devenue payante depuis le mois de juillet. Geolives est disponible sur iPhone et Androïd.

Il faut par compte souscrire un abonnement pour accéder aux cartes IGN : 4,99€ par mois ou 14,99€ pour un an.

C’est bon marché si l’on compare au près de 400€ à débourser sur un GPS classique. C’est le très gros avantage des applications smartphones. Si vous avez déjà un iPhone ou un téléphone Androïd, vous avez potentiellement un bon GPS avec vous.

Me voici donc avec Geolives, et ses cartes IGN, installé dans un iPhone 3G sur le guidon de la moto grâce à une fixation bon marché acheté en ligne. Si le support tient bien la durée à grand renfort de scotch renforcé, la protection du téléphone est inexistante et le pauvre iPhone se rempli vite de poussière... Evitez donc d’y mettre le dernier téléphone haut de gamme.

L’application Geolives a évolué trois fois en 12 mois et est pratiquement aussi compétitive que celle de Memory Map. Reste cette sacro sainte fonction de rotation de carte en suivi de trace absente de l’application de l’IGN. Dommage car sans être complète ou parfaite, elle est suffisante pour des randonnées occasionnelles. Il est possible de télécharger plusieurs zones géographiques et les cartes restent résidentes pendant 30 jours. De quoi partir en vacances tranquille même sans réseau GSM ou accès Wifi.

De nouveau reparti à la recherche de nouvelles applications, je suis passé par Trail, NavFree et autres logiciels pour finir par sélectionner TwoNav de CompGPS.

L’application n’est pas donnée (40€) mais elle est complète. Là encore il faut passer par un abonnement à la cartographie de l’IGN et malheureusement on ne peut pas transférer celui acheté directement à l’Institut.

C’est l’interface qui m’a parue la plus claire et la plus simple pour une utilisation non professionnelle. C’est pour ma part le logiciel qui m’a le plus satisfait par son usage.

Il y a néanmoins un point négatif important à souligner c’est la nécessité d’être connecté à Internet à chaque lancement de l’application. C’est vraiment dommage car cela interdit de partir avec dans des zones non couvertes par un réseau GSM. En effet si pour une raison ou une autre vous avez à relancer l’application il n’y a plus d’accès aux cartes. Vraiment gênant.

C’est vraiment le seul point négatif de cette application qui permet de télécharger à l’avance la cartographie de la trace sélectionnée jusqu’à concurrence de 1Go de stockage. Autant dire qu’il y en a assez pour les vacances. J’ai stocké une traversée de l’Espagne sans problème. Espérons que CompGPS adoptera rapidement la stratégie marketing de l’IGN qui permet un accès de 30 jours depuis la dernière connexion car ainsi même sans abonnement data ou sans réseau, la fonction GPS reste accessible.

Applications smartphones le choix judicieux ?

Ce serait parfait s’il n’y avait le point déterminant d’un GPS, la sensibilité de son capteur. Sans atteindre un système comme celui de Garmin avec Helix, un bon SIRF III est indispensable en sous bois ou en zone non dégagée comme les villes.

C’est d’ailleurs une des faiblesse de l’iPhone. J’ai eu l’occasion de m’en rendre compte de nombreuses fois ayant testé l’iPhone en même temps que les Garmin ou le Memory Map. En sous bois ou en ville, l’iPhone perd souvent le signal et ce n’est pas toujours pratique. On perd du temps à essayer de se repérer et le risque d’erreur est important. Lors de l’enregistrement de trace, le tracé produit est erratique et demande de nombreuses modifications.

Pas facile donc de trouver la solution idoine…

J’ai donc ajouté à l’iPhone 3G une coque ToughCase de Magellan. Ce fabricant de GPS propose en effet une coque depuis 2010 équipée d’un capteur SIRF III et d’une batterie supplémentaire. Le résultat est assez imposant mais l’ensemble est IPX7 donc résistant au sable et au vent comme tout GPS outdoor qui se respecte. Pas donnée au alentour de 170€ cette coque est cependant un vrai bain de jouvence pour l’iPhone. Testée en sous bois avec de nombreux changement de direction, l’application TwoNav ne se perd plus.

Il faudra malgré la batterie additionnelle de la coque une alimentation externe si l’on veut tenir la journée. C’est une micro USB donc si l’on a un adaptateur allume cigare pour iPhone, il faut réinvestir. Le connecteur est dans la coin supérieur gauche du Toughcase on aurait préféré en bas de l’appareil mais bon je chipote. Juste pour la prochaine version qui supportera les prochains iPhones Monsieur Magellan …

C’est donc sur cette configuration que je reste pour de randonnées occasionnelles. Les GPS dédiés sont assez chers mais c’est surtout les coûts d’achat de cartographie qui sont importants face aux tarifs proposé pour un abonnement annuel sur un smartphone. Un iPhone 3GS d’occasion coute moins de 200€ mais offre beaucoup d’autres fonctions et même avec la coque Magellan on arrive à un coût inférieur à un bon GPS outdoor. Quand au tarif d’accès à la cartographie il n’y a pas photo…

Choisir quand même un bon support pour attacher la coque Toughcase car le poids de l’ensemble atteint près de 360g. Je recommande un support Ram-Mount dédié avec soit le berceau générique soit une base boule vissée derrière le Toughcase.

Dans ce dernier cas il faudra changer la vis qui est à tête conique par une vis à tête plate. Le souci est que le pas de vis n’est pas au standard européen et que je n’en ai pas trouvé facilement. Par contre le berceau générique maintient très bien l’ensemble. Il faut juste faire attention à la prise d’alimentation situé en haut à gauche du Toughcase.

Pas encore de Toughcase pour l’iPhone 4 wait and see…

SI vous avez testé d’autres solution GPS off road n’hésitez pas à commenter cette article et partager votre expérience dans le forum.

Aller un peu de rêve je vous emmène dans les chemins ouverts à la circulation bien sûr.

samedi 6 août 2011, par Christian Jegourel
imprimer article  Autres articles de Christian Jegourel | Mots-clés |

Sur le thème : Loisirs

A l’écoute du brame du cerf dans le Tarn le 19 septembre 2012:
En accord avec l’Office National des Forêts, Loisirs Accueil Tarn vous invite à une soirée insolite, en famille ou entre amis, à l’écoute du brame du cerf, en forêt de Grésigne, suivie par un menu (...)

Loèche-les-Bains au fil de l’eau le 10 août 2012:
72% de la surface de la Terre est recouverte d’eau et la Suisse est considérée comme le "château d’eau" de l’Europe avec 7000 lacs, des milliers de kilomètres de cours d’eau (le Rhin et le Rhône y (...)

Titanic : embarquement à Cherbourg le 30 avril 2012:
La Cité de la Mer, à Cherbourg, a ouvert un nouvel espace d’exposition sur le thème du Titanic et de son célèbre naufrage, il y a tout juste cent ans. Une plongée à la fois ludique et pleine d’émotion (...)

Le nouveau Pass Touristique Ardennes le 17 avril 2012:
Le nouveau « Pass Touristique Ardennes » vient de paraître. Le principe en est simple : la première visite est au tarif normal et les suivantes sont à tarif réduit. Onze sites participent à (...)

Les Guides BaLaDO 2012 sont là le 4 avril 2012:
Les 26 Guides BaLaDO 2012, guides de référence des loisirs et balades en France, sont sortis avec plus de 9000 activités de loisirs et de balades originales qui couvrent désormais toutes les régions (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 230

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom