Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Balade dans le sud du Périgord

Partagez cet article  ›› 
lundi 27 juillet 2015, par laura
imprimer article 

Célèbre pour ses forêts de chênes verts, ses sites préhistoriques et médiévaux, ses châteaux-forteresses, ses vallées de la Dordogne et de la Vézère, son vignoble et sa gastronomie, le sud du Périgord se découvre au hasard d’une route, d’un village perché, d’une personnalité ou d’une bonne adresse. Laissez-vous emporter par la magie du Périgord noir en remontant le cours des siècles...

Le site incontournable

Avec 250 000 visiteurs par an, c’est probablement l’endroit le plus connu du Périgord Lascaux II est une réplique en trois dimensions de la grotte originale de Lascaux, découverte en 1940 à 200m et fermée au public depuis 1963 (seuls quelques spécialistes, le Président de la République et le ministre de la Culture peuvent y accéder).

Sur une colline dominant Montignac, Lascaux II a été ouverte au public en 1983 après 10 ans de travaux et l’on peut y voir 90% des peintures préhistoriques de Lascaux (des taureaux, aurochs, chevaux, bisons, cerfs, bouquetins, ours et signes géométriques) à travers "la Salle des Taureaux" et le "Diverticule Axial".

Si l’expérience est extraordinaire et témoigne de la connaissance et de la dextérité des Magdaléniens, les conditions de visite sont, elles, plus discutables : la visite guidée ne dure que 40 minutes, et par groupe de 40 en pleine saison. Ce qui fait que dans les deux premières salles, alors que nous sommes invités à regarder ce qu’il y a sur les murs, on ne voit pas grand-chose, si ce n’est des gens devant ! De plus, le guide n’a pas de micro et quand on doit passer en file indienne les derniers n’entendent rien... Enfin, de mi-avril à mi-septembre, la billetterie ne se trouve pas sur le site, mais dans le centre de Montignac à côté de l’office de tourisme. Et il peut y avoir un décalage de plusieurs heures les jours de grande affluence entre l’achat du billet et votre créneau de visite. A noter cependant qu’il est possible d’acheter une entrée 3 à 4 jours à l’avance au guichet réservé à Montignac.

Tarifs - Adultes : 10€ ; 5 à 12 ans : 6,50€, Enfants moins de 5 ans : gratuit. Visite nocturne (d’1h15) le vendredi à 21h en juillet et août uniquement sur réservation.

Le site à découvrir

Le site du Thot à Thonac est bien moins connu que Lascaux II, et pourtant il lui est parfaitement complémentaire. On vous conseille même de commencer tranquillement par ce Centre d’interprétation de la Préhistoire avant d’affronter la foule et la pression touristique à Lascaux II puisqu’il existe un billet jumelé pour les deux visites (là au moins on achète le billet sur place et on vous donne en plus directement un créneau horaire pour Lascaux II dans la journée). Mettant en valeur l’art des cavernes, vous y découvrirez les cinq fac-similés majeurs de la galerie de la Nef de Lascaux ("La Vache Noire", "Frise des cerfs", "Bisons adossés", "panneau de l’Empreinte", "panneau des Bouquetins" qui sont absents à Lascaux II) et la Scène du Puits (unique représentation humaine de la grotte). Mais en plus d’être un espace muséographique, le Thot est aussi un atelier d’art pariétal, un parc animalier (pour comparer les animaux peints à Lascaux avec leurs descendants) et un mini Futuroscope de la Préhistoire.

Grâce au Miroir Temporel, on peut faire un retour dans le passé via une animation de réalité augmentée et se retrouver en face d’un Mammouth, d’un Mégacéros ou d’un lion des cavernes... Un film en 3D permet de comprendre l’évolution du climat et un quiz Préhistoire de tester nos connaissances.

Tarifs - Adultes : 8€ ; 5 à 12 ans : 5€, Enfants moins de 5 ans : gratuit.
Tarifs - Billet jumelé Lascaux II/Le Thot : 13,90€ pour les adultes, 9,70€ pour les 5 à 12 ans et gratuit pour les moins de 5 ans.

Le château

C’est le genre de moment dont on raffole : découvrir un site et le destin d’un homme qui lui consacre va vie. A 21 ans Hubert de Commarque décide de racheter le château de ses ancêtres situé entre Sarlat et Les Eyzies alors qu’il est en ruines, abandonné depuis le XVIe, et recouvert par la forêt. C’était il y a 51 ans, et depuis il y consacre l’essentiel de son argent et de son temps : "Je ne voulais pas le voir disparaître. Comme tous les jeunes du coin, j’ai emmené ma future femme passer une nuit dans les ruines du château, mais sans lui dire qu’il était à moi ! On m’en a d’ailleurs voulu d’avoir privilégié le lieu au romantisme et de l’avoir fermé pour faire des travaux de dégagement, de consolidation et de restauration. J’ai voulu garder l’aspect ruiniforme du château mais je ne vais pas refaire Commarque !" Et pourtant, c’est presque ce qu’il est en train de faire...

Et avec des fouilles archéologiques et des archives, le Château de Commarque a révélé peu à peu ses trésors cachés. Ouvert au public depuis 2000, les visiteurs peuvent y découvrir une grotte préhistorique (reconstituée en 3D, l’originelle étant trop exiguë), un habitat troglodytique, un castrum médiéval de 6 seigneuries, un donjon, un corps de logis, un four à pain et des expositions (photos, objets trouvés). On peut aussi assister à des activités gratuites en été (art pariétal, sculpture sur pierre, géométrie médiévale, quizz, jeu d’échecs du Moyen-âge, combats de chevaliers, contes).

Aujourd’hui, en plus des touristes, c’est un site qui attire également les ésotériques et amateurs de fantômes, de rites initiatiques et de chasse aux trésors. "J’aime même été contacté par un géobiologue qui voulait aider les morts du site à passer dans l’au-delà" s’amuse le toujours enthousiaste Hubert de Commarque.

Tarifs - Adultes : 7,50€ ; 13-17 ans : 5,50€, 6-12 ans : 3,50€, Enfants moins de 6 ans : gratuit

Le cloître

D’un côté la simplicité austère romane d’une église cistercienne et de l’autre la flamboyance gothique Renaissance d’un cloître... Entre Sarlat et Bergerac, le contraste est saisissant sur ce site de Cadouin, bien entendu inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco sur les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’abbaye date du XIIe et elle a attiré des milliers de pèlerins qui ont cru pendant 800 ans qu’elle abritait le saint suaire, ce linge de tête du Christ lors de sa mise au tombeau.

Le cloître, lui, a été reconstruit à la fin du XVe siècle et il met magnifiquement en scène sur ses chapiteaux les péchés capitaux. Les communs (dortoir, réfectoire, cellier, etc.), quittés par les moines après la Révolution, ont gardé leur tradition d’accueil puisqu’ils accueillent depuis 1997 une auberge de jeunesse.

Tarifs accès au cloître - Adultes : 6,50€ ; 5 à 12 ans : 3,80€, Enfants moins de 5 ans : gratuit

Cette année, le Périgord fête le 9e centenaire de la fondation de l’abbaye de Cadouin. A cette occasion, la Semitour-Périgord, en partenariat avec les Archives départementales de la Dordogne-Conseil général, y organise une expo jusqu’à la fin du mois de septembre sur les manuscrits centenaires conservés par ces Archives et d’habitude inaccessibles au public.

Les viticulteurs


"Nous étions vignerons et nous sommes devenus châtelains" : Guillaume Barou, vice-président de la cave coopérative de Monbazillac résume joliment la situation originale du Château de Monbazillac édifié au XVIe siècle à côté de Bergerac. Car ce fief protestant à l’architecture médiévale et renaissance et ses 30 hectares de vignes appartiennent depuis 1960 à la cave coopérative. "En l’ouvrant au public en 1963, les viticulteurs ont contribué à faire revivre le château et les visites servent à payer son entretien" explique-t’il. Et bien entendu la balade se termine par une dégustation !

Les vignes de Monbazillac, cultivées depuis le XIIe siècle sur des sols argilo-calcaires, produisent un vin liquoreux à souhait grâce à la pourriture noble (un champignon qui attaque les baies à l’automne). "La cinquantaine de jeunes viticulteurs (la moyenne d’âge est de 42 ans) de la cave exploitent 700 hectares, soit un tiers de l’appellation et une quinzaine d’entre eux organisent également des visites gratuites sur leurs exploitations".

Tarifs visite libre (avec dégustation) - Adultes : 7,50€ ; 13 à 18 ans et étudiants : 5€, 6 à 12 ans : 3,75€. Visite guidée en juillet et août.

Les jardins


Créés en 1996 suite à un concours lancé par la municipalité de Terrasson, qui a décidé au début des années 90 de s’ouvrir au tourisme, les jardins de l’imaginaire offrent une pause fleurie, odorante et surtout sensorielle sur 6 hectares en face de la vieille ville. L’idée est de montrer l’opposition entre l’homme et la nature et de voir comment le premier façonne le second. Bois sacré des Romains en buis, fil d’Ariane dans les arbres, terrasses de mousses pour rappeler les vignes, chemin musical, jets d’eau, girouettes pour déterminer l’axe du vent : tout est prétexte pour laisser l’imagination de chacun s’exprimer...

Tarifs - Adultes : 7,5€ ; 10 à 18 ans et étudiants : 4,5€, Enfants moins de 10 ans accompagnés : gratuit

Le restaurant

Le Périgord est réputé pour sa gastronomie et ses produits du terroir : truffe noire, canard à foie gras (IGP), fraises (IGP), noix (AOC), papitou, pommes de terre sarladaises, cèpe, châtaigne...
Situé à la sortie des Eyzies près des rives de la Vézère, l’établissement Les Glycines propose une cuisine gourmande et inventive, à la fois dans son bistrot et bien entendu également dans son resto gastronomique Le 1862. Et cet ancien relais de poste du XIXe siècle offre un beau panorama sur les falaises environnantes et une belle terrasse surplombant le parc de l’hôtel.

En plus de la carte, il y a également un menu des Glycines à 62€, un menu dégustation de 6 plats à 90€ et un menu autour de la truffe boire du Périgord à 110€.

L’hôtel

A 2km de Sarlat, l’Hôtel la Hoirie le Logis la Hoirie offre le charme d’un authentique pavillon de chasse du XIIIe siècle au coeur d’un parc de 7000m2 avec une piscine de plein air habillée de haies végétales. Chacune des 19 chambres, dans les différents corps de bâtiments aux pierres régionales, sont personnalisées et portent le nom de grands sites du Périgord. A noter que l’établissement vous propose des soirées médiévales, des balades en gabarre ou encore la visite de demeures troglodytes.

Soirée étape 85€

Cet établissement est un hôtel-restaurant Logis, qui est aujourd’hui la première chaîne de restaurateurs-hôteliers indépendants en Europe (2 400 établissements). Chaque Logis comme celui-là a sa personnalité propre où l’hôtelier, fortement impliqué dans la découverte de sa région, accueille ses hôtes lui-même. Tous s’attachent à proposer un hébergement de qualité dans un cadre authentique ainsi qu’une restauration régionale privilégiant les produits du terroir.

Crédit photos : Semitour


La Semitour, un acteur majeur du tourisme

La Semitour-Périgord est une société d’économie mixte en charge de l’exploitation de sites culturels (Lascaux, Lascaux II, le Thot, les Abris de Laugerie Basse, La Grotte du Grand Roc, Les Châteaux de Biron et de Bourdeilles et le cloître de Cadouin), d’hébergements et de loisirs. En 2015, elle a remporté l’appel d’offres lancé par le Conseil Général de la Dordogne pour la gestion du futur Centre International de l’Art Pariétal de Montignac Lascaux (CIAPML) pendant 15 ans.

Édifié au pied de la colline de Lascaux, ce centre, aussi appelé Lascaux IV, ouvrira ses portes à Montignac l’été prochain. Il comprendra un fac-similé complet de la grotte (réalisé par L’Atelier des Fac-similés du Périgord). Des salles d’expositions (avec des formes innovantes de scénographie) et des espaces numériques (réalité virtuelles et augmentée entre autres) viendront enrichir cette découverte de l’art pariétal pour mieux comprendre la civilisation de l’homme de Cro-Magnon à travers le monde.

Renseignements sur www.semitour.com

lundi 27 juillet 2015, par laura
imprimer article  Autres articles de laura | Mots-clés |

Sur le thème : Architecture

Les 8 endroits les plus colorés au monde le 27 novembre 2015:
En ces temps difficiles et avec les frimas de l’hiver qui arrive, nous vous proposons de vous réchauffer et de mettre des couleurs dans votre quotidien en visitant l’un de ces 8 endroits les plus (...)

Palais et bodegas dans l’Espagne verte le 29 septembre 2015:
Au Nord de l’Espagne, le Pays Basque, la Cantabrie et les Asturies rivalisent de merveilles : architecturales, historiques, culturelles et gastronomiques. Embarquez avec nous pour faire le tour (...)

Découvrir la Norvège : Oslo en été le 5 août 2015:
La capitale de la Norvège est une agréable destination d’escapade qui conjugue des températures douces en été, la proximité de la mer et de la nature, une offre culturelle foisonnante avec une quantité (...)

Guédelon : plongée au cœur du Moyen Age le 16 septembre 2014:
Cette étonnante escapade en Bourgogne, dans la riante région de la Puysaye, nous fait voyager dans le temps, à la découverte d’un château des plus insolite puisqu’il est en pleine construction… (...)

On craque pour Cracovie le 30 août 2014:
Si elle n’est plus la capitale de la Pologne depuis le XVIIe siècle, Cracovie est la première destination touristique du pays. Car les dômes baroques, les façades et cours Renaissance, les églises (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 65

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom