Rechercher
Add to Netvibes      
logo rss
logo youvox
devenez rédacteurs
A la une
A la une

Un panache de vapeur dans la vallée du Doux

Partagez cet article  ›› 
vendredi 21 avril 2017, par Didier
imprimer article 

Fermez les yeux et imaginez…

Imaginez une jolie rivière, le Doux, animée par des eaux transparentes et vives, qui serpente dans une gorge sinueuse où lumière et ombres jouent à cache-cache… Imaginez dans ce décor de rêve une voie ferrée, posée en surplomb, dont le parcours épouse intimement celui de la jolie rivière… Imaginez que cette invitation au voyage, et à la découverte d’un espace préservé, se fasse au train de sénateur d’un convoi tracté par une vaillante locomobile à vapeur plus que centenaire, dans le confort d’une voiture panoramique…

Sifflement strident et visage au vent

Maintenant tendez l’oreille : le sifflement strident d’une vénérable locomotive vous invite à monter à bord, un haut parleur diffuse les consignes de sécurité et le signal du départ est donné. Dans la cabine de conduite, le mécanicien actionne le régulateur d’admission de vapeur puis desserre les freins et la mécanique jusque-là assoupie se réveille dans un bruit métallique. Indiciblement le convoi se met en mouvement, puis le souffle de la machine s’accélère jusqu’à ce que le train atteigne sa vitesse de croisière.
Le bruit régulier des roues confrontées aux raccords de rails rythme alors votre voyage dans le passé de la Compagnie de Chemins Départementaux du Vivarais… Le visage au vent, vous respirez à pleins poumons un air pur parfumé d’effluves de vapeur… Il n’est pas impossible alors que vous ressentiez la nostalgie d’une époque où le train permettait de découvrir des paysages inaccessibles autrement tout autant qu’il facilitait le déplacement des passagers comme des marchandises produites localement.

A la découverte des merveilles des gorges du Doux

Mieux, venez vivre en réalité toutes ces sensations et bien d’autres encore avec le Train de l’Ardèche. Au départ de la gare de Tournon-Saint-Jean-de-Muzols, celui-ci vous fera découvrir les gorges du Doux et ses ouvrages d’art plus que centenaires, le viaduc de Troyes et le tunnel de Mordane en particulier. Vous y apercevrez aussi le « canal des Allemands », édifié par des prisonniers de guerre à partir de 1916 pour relier le barrage de Clauzel à l’usine hydroélectrique de Mordane et passerez sous le « pont des Étroits » avant d’arriver à la petite gare de Colombier-le-Vieux - Saint-Barthélémy-le-Plain.

Là, tout en vous rafraichissant et avant de prendre le chemin du retour, vous pourrez assister au spectaculaire ballet du retournement de la locomotive Mallet : tout d’abord dételée du convoi, celle-ci rejoint par une voie latérale un pont tournant situé à l’immédiate proximité du bâtiment de la gare… et du public. Devant vous, chauffeur et mécanicien font alors pivoter les 44 tonnes de la « belle »à la simple force de leurs bras puis lui font rebrousser chemin pour lui permettre, via une voie d’évitement, d’être de nouveau attelée à ce qui était le wagon de queue de ce même convoi au voyage aller.

Les locomotives de l’ingénieur suisse Anatole Mallet

Sachez aussi que, outre l’embarquement dans le train touristique, la gare de Tournon-Saint-Jean-de-Muzols vous permettra également de vous restaurer à l’ombre de sa buvette ouverte sur le quai et d’accéder librement à son charmant petit musée tout proche où vous découvrirez en particulier une jolie draisine d’inspection de la voie, une surprenante et luxueuse voiture salon du début du XXe siècle et la chaudière originale de la locomotive Mallet 403. En effet, cette machine, construite en 1903 et conservée au titre objet des Monuments Historiques, a été entièrement et soigneusement restaurée en 2013 pour assurer la traction de ce charmant train touristique en alternance avec sa cadette (sortie d’usine en 1932) qui répond au doux nom de 414. Vous l’avez compris, cette attraction séduira les petits comme les plus grands et conviendra également parfaitement si vous vous déplacez en groupe.

Précision supplémentaire : une autre portion de ce parcours est accessible en vélorail à partir de la gare de Boucieu-le-Roi vers celle déjà évoquée de Colombier-le-Vieux - Saint-Barthélémy-le-Plain, soit une douzaine de kilomètres. Beaucoup apprécieront le fait que ce parcours est pratiquement entièrement en descente, permettant de concentrer tous ses efforts à la contemplation du paysage environnant… Quant au retour, il se fera confortablement en autorail !

Informations pratiques

- Le train de l’Ardèche vous accueille de mars à novembre
- Durée de ce voyage aller-retour:1h15
- Des voyages « exceptionnels » sont également en prévision : excursion romantique au clair de lune, excursion photographie, etc.
- Il est conseillé de réserver, particulièrement en haute saison

Renseignements sur www.trainardeche.fr et au 04 75 06 07 00

vendredi 21 avril 2017, par Didier
imprimer article  Autres articles de Didier | Mots-clés |
Un seul article pour l'instant

Sur le thème : Reportage

Haute-Culture en Pays de Langres le 19 juillet 2017:
La photographe de mode Nathalie Malric a mis en scène les photos de robes de haute couture de la styliste Yiqing Yin dans différents hauts lieux du Pays de Langres. Belle occasion de découvrir ou (...)

Vosges du Sud : un grand ballon d’oxygène le 8 juillet 2017:
En cette période caniculaire, où nous recherchons l’ombre fraîche des arbres et où le moindre point d’eau nous attire, le parc naturel régional du Ballon des Vosges est une destination toute indiquée (...)

Des croisières insolites sur la Seine le 21 septembre 2016:
Envie d’une croisière en famille ou d’un apéritif entre amis ? Un événement spécial à fêter ? Besoin d’organiser une rencontre business insolite ? Et pourquoi ne pas tenter l’expérience d’une croisière sur (...)

Montréal à contretemps le 1er juin 2016:
Montréal se visite en toutes saisons. En été pour son animation et ses festivals. En automne, pour ses couleurs féeriques et son été indien. En hiver, pour sa blancheur immaculée et ses activités (...)

Sur les traces du Che à Cuba le 31 octobre 2015:
Comme tous les ans au mois d’octobre, Cuba vient de commémorer la disparition d’Ernesto Guevara. Car si le Che est né en Argentine en 1927 et mort en Bolivie en 1967, l’île caribéenne ne cesse de (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 110

Réagir à cet article

forum

Pour commenter cet article, merci de vous enregistrer. Indiquez ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

youvox
Add to Netvibes Subscribe in NewsGator Online
   

http://www.voyage.youvox.fr est motorisé par spip 3.0.17 [21515]. créations de sites internet Rizom